Chroniques liégeoises (3)

 

Tricky

Tricky

Troisième journée des Ardentes et quatrième pour l’auteur de ces lignes. Mal au dos, pieds en lambeaux et omelette de neurones. Tentative de résumé:

 

  • Dame météo poursuit son travail de sape: nuages et pluie balaient le site et en découragent sûrement quelques-uns. Le site semble loin d’afficher complet et les premiers groupes ont du mérite: les techniciens sont plus nombreux que les spectateurs.

 

  • Pas de nouveaux prétendants dans la catégorie boulet d’or: le désistement de Stuck In The Sound (remplacé au pied levé par Hollywood Porn Stars) est le seul incident à déplorer.

 

Anthony Sinatra / Hollywood Porn Stars
Anthony Sinatra / Hollywood Porn Stars

 

  •  Le festival n’est pas terminé mais on tient déjà le clown d’or. Mention pour le technicien qui voyant partir la volumineuse chanteuse de Gossip dans la foule a suggéré qu’on réquisitionne un treuil pour la ramener.

 

  • Catégorie grosse montée du week-end, l’enchaînement Peaches / Tricky / Amon Tobin / Roni Size / Erol Alkan paraît très bien placé. Si les sets de Tricky et d’Amon Tobin ne s’étaient pas chevauchés, on aurait presque pu penser que c’était intentionnel.

 

  • Avec juste une guitare, des pédales et une jolie voix, on peut tenir la grande scène. Yoav, chanteur israëlien, l’a démontré en début de soirée. Rythmes binaires et trip-hop tapés sur la gratte puis samplés. Guitare et voix par dessus. Chouette. Vidéo dans le courant de la semaine.

 

  • Prix de la mise en scène: Peaches l’emporte sans discussion. Confiture électro-punk pour show érotico-trash. Du haut de ses quarante balais, Merrill Beth Nisker débute (sur)vêtue et finit quasi-nue. Sa guitariste, une dizaine d’années de moins, a le bon goût de l’imiter. Prix spécial d’interprétation.

 

Peaches

Peaches

 

  • Prix spécial également pour Tricky. Là où la plupart des artistes têtes d’affiche sont accompagnés en voiture jusqu’à la scène, lui préfère partir à pied des loges artistes pour une petite balade sous les arbres. L’anglais, la tête basse et visiblement dans un état second, aura même réussi à ne pas se faire reconnaître durant son trajet.
    Il faudra par ailleurs compter sur lui dans la catégorie performance scénique du week-end: l’ancien membre de Massive Attack s’est lancé dans une transe afro trip-hop possédée d’une heure et quart. Amon Tobin aura ensuite le bon goût de prolonger cette balade mystique en accélérant progressivement le tempo.

 

Tricky

Tricky

 

  • Fin de soirée avec les deux djs de Magnus (dont Tom Barman, chanteur de dEUs) sur la grande scène. Acid house à l’ancienne. Ca ne prend pas sur moi. Ils insistent. Je bouge un bras, puis deux. Puis cinq, puis dix. J’ai plein de bras. Et après, je ne me rappelle plus.