Disiz – Vide [Officiel] (Vendredi C Sizdi 7) (CONCERT AU BATACLAN LE 27 NOVEMBRE)

Rate this post

En concert au Bataclan le 27 Novembre. Places disponibles ici: http://www.fnactickets.com/place-spectacle/manifestation/Rap-Hip-hop-Slam-DISIZ-BASIZ.htmAlbum Extra-Lucide le 29 OctobreVIDEDe mémoire ce morceau a été le premier titre enregistré lorsque j’ai décidé de reprendre le rap. Ce devait être il y a un an et demi. Depuis, au fur et à mesure de l’avancée du projet du disque, d’abord sur Lucide puis sur Extra-Lucide, il apparaissait comme être le point départ. J’étais chez Veda (Dave Daivery) et il me faisait écouter quelques ébauches de beat qu’il venait de faire. Ses batteries cassantes et programmées comme seul lui sait le faire, puis des nappes de basses synthétiques torturées bien à lui, j’étais directement emballé. Il fallait que je reprenne le fil laissé sur Disiz The End. Mon rap était tel une terre en friche, fallait que je retravaille tout. Je ne sais comment ni pourquoi, j’ai eu envie de parler de la sensation de vide, de l’ennui, du dégout comme dirait Souchon. Faire un état des lieux dans lesquels mon âme habitait quelques mois encore auparavant cette « explosion » intérieure dont je parle tout au long d’Extra-Lucide, cette régénérescence du Coeur…Partir du vide, du néant, du perdu et retrouver la force. C’est mystique tout ça, pourtant c’est ce que m’a inspiré l’instru de Veda. Pendant longtemps donc, jusqu’à encore la semaine dernière, Vide faisait parti du tracklisting final de l’album Extra-Lucide, mais j’ai choisi de ne pas le mettre le trouvant trop sombre, je préférais laisser la place à un titre plus lumineux. Je n’en ai gardé que la fin. Et la fin de Vide se trouve être l’ouverture de l’album, car c’en est le point départ. Le Coeur vidé qui se remplit à nouveau. Ce titre est donc un partiel indice de ce que l’on peut s’attendre à retrouver en partie sur l’album, en terme d’application, de travail et d’évolutions musicales sur le titre. Tout ets travaillé de A à Z rien est laissé au hasard. Merci à Charles pour son mix et comme d’hab, merci décidément au talentueux Johan « Keezy » Dorlipo (l’Homme à la pomme) pour ses merveilleuses images. Cette fois-ci, il a eu quasi carte blanche pour cliper ce titre, qui dès le départ l’a inspiré.ParolesEt tu marches dans ta tête comme un zonar,Et pour toi les soirs ne sont que des matinées, Ca résonne dans ta tête comme un sonar,A chaque fois que coulent les gouttes du robinet,Tu te lèves, et tu te douchesEt tu zappes quelques chaînes et y’a que d’la merde et tu bouffes,Et tu fais la vaisselle, ton bol, ton assiette, Et tu repenses à la veille, tu baisses la tête Et tu regardes par la fenêtre gris est le ciel, La lumière d’aujourd’hui ne seras pas substantielleT’es une putain de plante t’as besoin de photosynthèse, T’a besoin de soleil car t’es d’la putain de glaiseDans ta chambre tu pinces ton ventre t’a d’la putain de graisse Tu sais pas quoi te mettre, tu prends une petite de veste, Tu sais pas où tu vas ni ce que tu fais,Tu sens ton cœur rétrécir devenir un fruit sec Parce que t’es vide, t’es vide, t’es t’es t’es vide, Ils appellent ça la déprime mais c’est pire C’est comme si c’était dans l’air ou peut-être que c’est l’époque Peut-être est-ce le pays et nos petites vies en toc, Un avenir sombre, lourd comme du plomb, Des envies d’en finir en millièmes de secondes, Et parfois la mort veut fort te faire l’amour Elle te prend de force elle te fait même pas la courAlors tu figes cette idée tu la chasses comme un démon T’inspires beaucoup d’air et tu le bloques dans tes poumons Et tu te sens vide, t’es vide, t’es t’es t’es vide, T’as beau te remplir de ces choses que t’ingurgites, Que tu regardes, que tu lis, que tu penses que tu dis Tu te sens vide, t’es vide, t’es t’es t’es videEt puis t’as un tas de trucs à régler de temps en temps T’aimerais prendre le temps de prendre le temps. Mais pour te réparer tu tourne, tu tourne-vice, des petits délices tu broies du noir amer comme la réglisse C’est bon sur le coup c’est vrai que c’est cool que  ça glisseEt les matins froids, à force ça coule ça glace et tu zig zig tu tu zig zaguesEt tu divagues, Ta vie en roue libre, le cerveau tourne comme une dynamo Grandis le cynisme, il puise diminue l’Amour Le péssimisme devient ton ossature, t’entoure comme un hula hoop t’encercle comme saturneEt tes idées tournent en boucle, la valse du bouc, Ibliss se frotte les mains, un nouveau dans le groupe Gobe ton âme comme un œuf, ne reste que la coquille vide, t’es vide t’es vide t’es t’es t’es vide.Auteur : Disiz-frTags : disiz disiz la peste vide moïse lucide extra-lucide serigne mbaye gueye dave daivery music rap music Envoyé : 28 septembre 2012Note :5.0Votes :4